ECONOX UNE HISTOIRE, DES HOMMES, UN SAVOIR-FAIRE

Econox, une histoire d hommes
La société ECONOX, société française basée sur l’agglomération lilloise, fabrique, fait concevoir, distribue et exploite des brevets innovants dans le secteur du développement durable en France et dans toute l'Europe.

C'était en 2012...

L'histoire d'Econox se construit autour d'un fait : vous avez un problème, on vous trouve la meilleure solution. A la base, le Relais rencontrait des problèmes de sécurité avec ses collecteurs de vêtements. Des enfants se mettaient en danger en entrant dans ces réceptacles. « Le Relais ne trouvait pas de partenaires pour leur élaborer une solution et surtout pour la développer » se souvient le PDG d'Econox, Christophe Demassiet. Un peu par hasard, l'aventure commence et un nouvel acteur de l'économie circulaire naît. Au départ Econox est une chaudronnerie oeuvrant pour un acteur majeur de l'Economie Sociale et Solidaire.

Voici quelques mots pour vous permettre de mieux connaître le groupe Econox

Un développement par la mise en cohérence

« En analysant le marché en France, je me suis aperçu que le conteneur est très répandu en France et sous des formes diverses, explique le directeur. C'est un outil multiple avec des dizaines de structures de l'insertion travaillant sur le support du tri. Des structures qui parviennent peu à travailler ensemble. » Ainsi, quasiment dès le départ, Econox commence à élargir son panel de clients. Les acteurs de l'insertion et du tri font appel au groupe, puis les collectivités locales et les bailleurs sociaux, ces derniers sont rapidement les plus lourds.

Made in France

Pour répondre aux attentes, l'entreprises à développer son secteur R&D et particulièrement le design. Le client évoque sa problématique et participe à la conception jusqu'au choix de la couleur en passant par la sécurisation du produit. Ce qui attire le plus, c'est l'argument Made in France. La philosophie de la société, c'est de créer de l'emploi et des richesses. Comme dans toute entreprise...

Mais une prise de conscience accompagne ce secteur industriel : « petit à petit, on a pris conscience que la problématique déchets devenait un enjeu majeur, se souvient Christophe Demassiet. Avec cet enjeu se posait aussi la question de l'environnement, de l'étique, ou encore du bien être au travail parmi d'autres. » Les principes de l'économie circulaire se révèlent aux entrepreneurs : « Quand on parle déchets, on parle aussi des Associations d'insertion par l'économique, donc de l'obligation de regarder tout le monde, de créer de l'emploi et donc des richesses pour aider tout le monde à trouver une situation personnelle plus satisfaisante » indique le PDG.




Une entreprise éthique

Ces secteurs traitent essentiellement du tri des déchets, des ordures ménagères et des métaux. De là, Econox a développé de nombreux produits ! « Nous pensons nos produits par rapport à l'environnement, insiste Christophe Demassiet. Donner une seconde vie au produit, réutiliser... Chaque année la planète est en déficit dès le mois d'août. Il faut repousser cette date ! C'est le rôle de chaque citoyen. » Revenons aux AIE, ce sont elles qui traitent les déchets. Bien souvent il leur faut du flux et Econox participe à leur assurer les ressources nécessaires. Le groupe Econox est devenu un acteur reconnu et important car capable de sécuriser et de garantir ces ressources. Econox participe à ce que les déchets se retrouvent moins dans la nature en apportant des solutions à des gens pour les inciter au tri. Limpide non ? « Mieux on trie, moins ça coûte en impôt et plus on crée des filières de revalorisations et donc de l'emploi, affirme le dirigeant. Je me retrouve dans ces milieux car ses acteurs, petits ou grands, restent humbles et conscients de leur mission. La première valeur de l'Economie Circulaire, c'est l'humanisme, et je me retrouve bien là dedans. Quand je fabrique un mobilier, je sais que ça rend service, que ça va créer des emplois... Regardez nos bornes pour récupérer des vieux livres ou des cheveux ? J'ai été le seul à y croire et ça marche ! »

Un cercle vertueux

L'économie circulaire est un cercle vertueux. On produit, mais en prenant attention d'utiliser le moins possible de matières premières. Et en triant bien, on met en œuvre le réemploi. Autre fait intéressant, ce sont des secteurs où l'on se diversifie, où l'on innove le plus. Chez Econox, cela permet aussi de garantir de manière constante du travail aux collaborateurs du groupe. Personne n'est à l'abri d'une baisse d'activité d'un client, donc la capacité d'innovation du groupe est primordiale. Un exemple, la création de la Binboxe a permis à l'entreprise d'entrer dans un nouveau secteur, les bailleurs sociaux. La Binboxe est une solution plus sécurisante pour lutter contre les feux de poubelle. Et puis la démographie progresse. Du coup les tonnages de déchets à traiter augmentent. La pollution restera un problème. Trop de déchets restent enfouis au lieu d'être traités, et le monde ne peut continuer ainsi. Le monde des possibles devant Econox apparaît immense ! « Le but in fine ? Que l'ensemble du gisement des déchets puisse être valorisé avec des normes économiques et environnementales. C'est capital pour notre planète. »

Une entreprise à taille humaine, un élément de la stratégie

Tout cela pose la question de la R&D, la recherche et le développement donc, mais aussi la connaissance de son équipe... « Nous voulons rester à taille humaine. En restant à cinquante salariés, je connais tout le monde, leurs qualités, leurs problèmes... la proximité c'est essentiel. Ça nous permet de mieux sentir le marché, les besoins... on anticipe. » La R&D est un atout essentiel, un investissement capital qui permet de progresser dans les savoir-faire comme dans les marges. C'est d'autant plus important car l'acier utilisé c'est d'abord un outil technologique. Aucun acier ne se ressemble. Et avec une bonne R&D, il faut aussi des formations tout au long de la vie pour les salariés.

Les points forts ?

Le premier, la cohésion de l'équipe, la confiance dans la stratégie de l'entreprise. Un projet, s'il est bien compris, ressenti dans la transparence, il est partagé et peut réussir. « C'est peut être un cliché, sourit le PDG. Mais il y a un vrai esprit de groupe, même de famille. » Le deuxième point, c'est d'être capable d'être à l'écoute des territoires au plus près des acteurs, qu'ils soient à Nantes, Bordeaux, Strasbourg, Marseille, peu importe. Avec ces deux atouts, le groupe est capable de s'adapter à toute demande tout en maintenant les tarifs les plus justes et en prenant en compte les contraintes de chacun. « Ce que j'adore, conclut Christophe Demassiet, c'est de contribuer à créer sur des territoires des écosystèmes favorisant la coexistence des gens, et d'apporter du mieux être. J'adore ça ! »
Bienvenue dans le monde d'Econox, l'écologique industrielle !